Vive le PCF

(0 commentaires, 854 articles)

Cet utilisateur n'a pas partagé les informations de son profil

Articles par Vive le PCF

Faire échec aux contre-réformes structurelles de Macron : tract général décembre 2018

Tract, PCF Paris 15, 14 décembre 2018

Pour les retraites, 3 millions dans les rues le 2 octobre 2010

 

Sécurité sociale, salaires et droit du travail, services publics, … Les forces existent pour bloquer et commencer à inverser les contre-réformes structurelles poursuivies par Macron et son gouvernement.

Personne ne découvre, soudainement en cette fin d’année 2018, le niveau de mécontentement, de colère et de détresse sociale dans notre pays.

Les conditions de vie et de travail se dégradent depuis 35 ans, de façon accélérée depuis 10 ans. Les salaires, les retraites (les allocations) de la grande majorité ont décroché, de 2 à 10% suivant les études officielles, dans cette dernière période. En même temps, les dépenses contraintes des ménages – logement, énergie, transports, reste à payer pour se soigner, frais dans les EHPAD etc. – n’ont cessé d’augmenter sous le coup des politiques de casse des services publics et d’encouragement à la spéculation financière.

Car c’est bien le résultat d’une politique structurelle de casse des statuts du travail, de concurrence de tous contre tous, de démantèlement de la sécurité sociale, de l’assurance chômage et des services publics qui est la cause de cette situation.

Ses profiteurs et commanditaires sont le patronat et le profit capitaliste. C’est une évidence bonne à rappeler. Ses coordinateurs, la Commission Attali, dont Macron était le secrétaire et dont le rapport inspire tous les gouvernements depuis Sarkozy, et l’UE estiment que la France est en retard. En Allemagne, en Italie, le démembrement des acquis sociaux et démocratiques a pu être mené plus rapidement. Le salaire moyen allemand est désormais nettement plus bas que le français. Les taux de pauvreté et d’inégalité en Italie, Allemagne et au Royaume-Uni sont largement plus élevés que dans notre pays.

Dans la ligne de mire de l’UE et du capital : la résistance de nos acquis sociaux qui a atténué les effets de la casse sociale provoquée par la dernière grande crise financière du système en 2008. En attendant la prochaine…

Ne laissons pas propager l’idée que le mouvement social, les grandes luttes, la lutte des classes en France, ces dernières années n’a servi à rien! Imaginons où en seraient notre système de retraite (67 ans ?) s’il n’y avait eu la mobilisation, à 3 millions en jour ouvré (20 à 30 fois plus que les « gilets jaunes » le samedi), en 2010! Certes les dernières vraies victoires remontent à 1995 contre le Plan Juppé et à 2006 contre le CPE de Villepin. Mais le niveau de lutte général, notamment contre la loi Khomry en 2016 ou pour le monopole public SNCF en 2018, comptent considérablement dans le rapport de force. Une autre évidence bonne à rappeler face aux médias de l’idéologie dominante ! Des centaines de luttes, dans les entreprises, chaque semaine, poussent les revendications locales contre l’exploitation patronale et entretiennent le rapport de force national. Et, nous ne pouvons que nous réjouir, comme les forces patronales s’en désoler, que la lutte des classes se transmette de génération en génération avec l’essor du grand mouvement lycéen et étudiant contre la sélection et la marchandisation de l’enseignement.

 

En quoi la politique de répression du pouvoir est très inquiétante.

Elle ne date pas de Macron. Valls a su orienter contre le mouvement social le dispositif annoncé contre le terrorisme. Irresponsables ont été les députés de « gauche » qui ont soutenu l’état d’urgence, transformé depuis en répression permanente.

Le 1er et le 8 décembre, le pouvoir et ses médias ont chauffé à blanc les Gilets Jaunes et ont indiqué aux casseurs le chemin des Champs Elysées puis de l’Etoile à Paris, où la sécurité avait été plus que parfaitement assurée le 11 novembre lors de la visite de Trump et Poutine à l’Arc-de-Triomphe.

La répression sauvage, scandaleuse, du mouvement lycéen, avec des images dignes de dictatures à Mantes-la-Jolie, a renvoyé frauduleusement la responsabilité de la casse vers les lycéens et les jeunes des « quartiers ».

Cette propagande prépare le clap de fin, provisoire, du mouvement Gilets Jaunes, mais prépare le pire.

Dans son intervention très étudiée du 10 décembre, Macron a lâché de fausses concessions à la population qui soutient les « Gilets Jaunes ». L’abandon de la hausse de l’augmentation des taxes « écologiques » sur l’essence, une de nos revendications, avait déjà été annoncée par le premier ministre.

Macron a annoncé une exonération de hausse de CSG pour certains retraités, sous conditions de ressources. C’est un ballon d’oxygène pour eux mais cela continue d’annoncer une fiscalisation du financement de la Sécu et une fusion CSG – impôt sur le revenu.

Macron a copié Sarkozy dans la défiscalisation des heures supplémentaires qui vont concurrencer les créations d’emplois normalement rémunérés. La nébuleuse augmentation du SMIC de 100 euros et les nouvelles primes sont annoncées couplées avec de nouveaux cadeaux au patronat en termes de baisses de cotisations sociales. Avec les Gilets jaunes, Macron accorde peu, très peu, aux salariés, et rien qui ne compromette la suite de sa politique structurelle de casse sociale.

Mais il octroie aux Gilets Jaunes une représentativité comme « partenaire » social du pouvoir. Sur le mode populiste, pour contourner les organisations de salariés, Macron promeut un dialogue direct avec des représentants autoproclamés (choisis par qui ?) d’un peuple indéfini… Cet acte politique est très dangereux.

Le mouvement « Gilets jaunes » est protéiforme, contradictoire à la base. Nous ne pouvons qu’être en accord avec la majorité de l’opinion qui les soutient parce qu’elle condamne les impôts les plus injustes. Parmi les quelques dizaines de milliers de « Gilets jaunes » s’exprime une volonté d’action militante, qui peut porter le meilleur et le pire. Le mouvement n’est pas que spontané ! Un programme de 42 points, dont 3 sur l’immigration, ne tombe pas du ciel, surtout quand il ressemble tant à celui de l’allié du FN Dupont-Aignan. La transversalité Facebook fait le jeu de meneurs d’opinion, à peine dissimulés. Le « trop d’impôts » dérive vite en « trop de dépenses sociales ».Le « trop de charges » correspond à l’attente de tous les patrons, notamment des gros qui veulent la mort de notre Sécurité sociale.

Un mouvement qui peut être soutenu à la fois par Mélenchon, Le Pen, Wauquiez et Hollande : quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup !

Dupont-Aignan, Le Pen ne se sont jamais pointés dans les manifestations syndicales contre la casse des retraites ou du monopole public SNCF que Wauquiez et Hollande ont fait voter !

De concert avec Macron et l’ex-ministre, millionnaire du cosmétique, Hulot, pourtant caution de l’augmentation des taxes essence, les « Gilets Jaunes » se gardent bien de remettre en cause le consensus sur les sacrifices et cadeaux au grand capital au nom de l’apocalypse climatique. Plus grave, comme chez les « 5 étoiles » ou à la Ligue en Italie, chez les AFD en Allemagne, groupes populistes et/ou d’extrême-droite qui reprennent le gilet jaune, la polarisation de la campagne des élections européennes contre les immigrés s’annonce.

Le mouvement « Gilets Jaunes » et son utilisation par le pouvoir nous poussent, plus que jamais, militants et organisations politiques et syndicales anticapitalistes, à faire avancer nos actions et à ajuster nos mots d’ordre.

Communistes, pour notre part, nous continuons à analyser le choix du système, en 2017, de dépasser l’alternance « gauche »/droite en torpillant médiatiquement Fillon et en promouvant Macron contre ce qui reste – encore pour combien de temps ? – le repoussoir d’extrême-droite.

Ce n’est pas dans le rétablissement de la gauche classique social-démocrate que viendra une issue, dans des accords électoraux pour plus ou moins d’intégration dans l’UE du capital, en faisant patienter les travailleurs d’ici une nouvelle mascarade électorale en 2022.

Nous continuons à rechercher les convergences de lutte, à même de bloquer les réformes structurelles que poursuit Macron, de commencer à les inverser.

On est passé très près en 2018, contre les directives européennes de concurrence – SNCF et RATP + – sur la défense des statuts du travail : El-Khomri/Ordonnances Macron/Fonction publique/ Entreprises publiques etc.

Nous partageons, à notre niveau de militants politiques, les questions, omniprésentes chez les militants syndicaux, avec les convergences, de luttes plus continues (et non « saute-moutons »).

 

PROPOSITIONS DE REVENDICATIONS DE RUPTURE IMMEDIATES

 

- Augmentation du Smic à 1800 brut net et début de reconstitution d’une échelle mobile des salaires.

- Indexation des retraites, pensions et allocations sur l’évolution des salaires (Non au vol de la revalorisation de 0,3% en 2019, en dessous de l’inflation !)

- Défense et rétablissement du salaire socialisé : suppression pur et simple du CICE (20 milliards d’euros en 2018, 40 milliards en 2019 avec son cumul pour le patronat avec des exonérations nouvelles de cotisations sociales)/ Extinction de toutes les exonérations de cotisations sociales patronales/ Suppression de la CSG et retour aux cotisations sociales.

- Fiscalité : abandon définitif de la fiscalité indirecte sur les carburants/ Rétablissement de l’ISF/ Création de nouvelles tranches de l’impôt sur le revenu pour les plus hauts revenus.

- Abandon du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, source de complexification, menace sur le recouvrement, préparation de la fusion avec la CSG contre le financement solidaire de la sécurité sociale.

- Transports : rétablissement des monopoles publics SNCF et RATP contre les directives de l’UE du capital/ Renationalisation, sans indemnités, des sociétés d’autoroutes/

- Dépenses publiques : annulation de la hausse de 1,7 milliards d’euros par an des dépenses militaires d’ici 2022, baisse des crédits militaires dès le budget 2019, abandon des programmes de production d’armes de destruction massive, dont le nucléaire militaire. PETITION EN LIGNE: https://baisse-budget-militaire.fr/

- Abandon des contre-réformes abaissant l’offre d’éducation publique dans les lycées, le niveau du Bac et de Parcoursup instrument de la pénurie et de la sélection dans  dans l’enseignement supérieur.

Tous ensemble ? Oui ! Sur de vraies positions de rupture avec la politique au service de l’argent!        

Bertolt BRECHT – Poèmes de Noël

 Bertolt BRECHT – Poèmes de Noël

Paul Gauguin - Images de Noël

 

MARIE (1922)

La nuit de ses premières couches avait été

Froide. Mais, les années passant,

Elle oublia complètement

Le gel dans les poutres branlantes, le poële qui fumait

Et les douleurs de la délivre sur le matin

Mais surtout elle oublia la honte amère

De n’être pas seule,

Cette honte des pauvres.

Voilà surtout pourquoi,

Les années passant, on en fit une fête, où

Rien ne manquait.

Les propos grossiers des bergers se turent.

Par la suite on en fit des rois dans l’histoire.

Le vent, qui était très froid,

Devient un chœur angélique.

Et du trou dans le toit par où entrait le gel,

On ne garda que l’étoile et son clignement.

Tout cela vint du regard de son fils, qui était aimable,

Aimait le chant,

Invitait à lui les pauvres

Et avait accoutumé de vivre au milieu des rois

Et de voir dans la nuit une étoile au-dessus de lui.

 

LEGENDE DE NOËL (1923)

1

En cette veillée de Noël

Sommes assis, nous pauvres gens,

Dedans une chambre où il gèle

Et où on sent entrer le vent.

Viens, doux Jésus, sous notre toit,

Car avons grand besoin de toi.

2

Nous restons là à nous morfondre

Comme les pires des infidèles

La neige tombe et nous transit

Elle veut rentrer à tout prix.

Viens, neige, entre sans dire mot,

Puisqu’on te chasse aussi du ciel.

3

Nous allons faire une eau-de-vie

Qui nous réchauffera le cœur,

Une eau-de-vie bien brûlante.

Dans la cour il rôde une bête.

Viens, pauvre bête, entre bien vite :

Vous autres n’avez pas non plus de gîte.

4

Nous jetons au feu nos habits,

Car ainsi nous aurons plus chaud.

La maison flambe, ou peu s’en faut,

Nous ne gelons qu’en fin de nuit.

Viens, pauvre vent, sous notre abri :

Tu n’as pas non plus de patrie.

 

LA BONNE NUIT (1925)

C’était un jour déraisonnable,

Un jour âpre et bien lamentable,

Où naquit le grand Christ Roi.

Ses parents, qui cherchaient un toit,

Redoutaient fort son arrivée

Qu’ils attendaient pour la soirée :

Car elle tombait dans les froids de décembre.

Cependant tout se passa sans encombre.

L’étable enfin trouvée au terme de leur course

Etait chaude et ses linteaux calfeutrés de mousse.

Sur la porte, à la craie, il était précisé

Que cette étable était occupée et payée.

Et ce fut à tout prendre une fort bonne nuit :

Le foin lui-même était plus chaud qu’on aurait dit.

Le bœuf et l’âne étaient présents,

Afin que chacun soit content.

D’une crèche l’on fit une table. En secret

Un poisson vint l’orner par les soins du valet.

(Car il est certain que dans cette affaire

Tout réclamait la ruse et le mystère).

Mais ce poisson fut un délice, et fort copieux,

Et Marie se moquait de son époux anxieux,

Car vers le soir on vit tomber le vent,

Et il soufflait moins froid qu’en d’autres temps.

Pendant la nuit ce devint un vent chaud

Et l’étable était tiède et l’enfant était beau.

A peine pouvait-on en souhaiter davantage :

Et voici que l’on vit arriver les rois mages.

Marie et Joseph étaient forts satisfaits

Et c’est fort satisfaits qu’ils allèrent se coucher :

Pour le Christ, le monde avait bien fait les choses.

Poèmes traduits de l’allemand par Bernard Lortholary (Brecht – Poèmes – tome 2 – éditions L’Arche – 1965)

PCF : le logo tombé du ciel pour finir de boucler le congrès « extraordinaire ». Il faut reporter l’adoption d’un nouveau logo et ouvrir une large discussion. Pétition.

Emmanuel Dang Tran, Dominique Negri, Corinne Bécourt, pour « vivelepcf.fr » 24 novembre 2018 – PETITION EN BAS DE PAGE

Sur la forme et sur le fond, la présentation du nouveau logo du Parti est le symbole d’un  congrès « extraordinaire » de verrouillage politique.

Comme sorti d’un paquet cadeau, les congressistes, tous les communistes et le pays ont découvert, en même temps, le vendredi 23 novembre à 18h00, le nouvel identifiant du PCF pour les années à venir. Les camarades n’ont pas été invités à en discuter, à aucune étape du congrès. Ils n’ont pas eu accès aux ébauches.

Le problème ne réside évidemment pas dans la question d’esthétique. Nous passons aussi sur le prix, sans doute astronomique, payé à telle ou telle agence de com pour dessiner une étoile à 5 branches (au moment où la direction du Parti licencie).

Non, la question principale qu’aurait pu et dû porter le choix du logo, s’il avait été soumis aux communistes, c’est celui des références identitaires, de la raison d’être de l’organisation PCF. Cette discussion avait toute sa place dans le congrès réellement « extraordinaire » que nécessitait le niveau n’effacement du Parti, tombé à un nouveau palier, tel que le désastre électoral de 2017 l’a montré.

La direction du Parti avait promis un congrès où l’on reviendrait sur des questions théoriques de fond. Rien, ou presque de cela, mais un bouclage du texte final, hors des congrès locaux. La question du logo, qui n’a jamais été mise à l’ordre du jour du congrès par le CN, est l’étoile sur le gâteau.

Au 36ème congrès, nous avions très fortement dénoncé l’abandon – subreptice – de la faucille et du marteau, et forcé un début de débat : les outils abandonnés, c’est ceux du parti des travailleurs, de la lutte des classes, de notre histoire, également de celle du mouvement communiste international. La discussion s’imposait et s’impose toujours. (Voir nos interventions d’alors).

A ce 38ème congrès, le nouveau logo se veut porteur de « l’Humain, de l’engagement, de l’écologie, de la France ouverte, du progrès » représentés par une étoile et une feuille ou un bourgeon stylisés : Des valeurs si vagues que n’importe quel parti, ou presque, pourraient les reprendre ; une étoile qui renvoie, en réalité, à celles du drapeau de l’UE et à celle du Parti de la gauche européenne ! Ne reste plus que le nom du Parti dont, malgré plusieurs tentatives, les directions successives n’ont pas réussi à faire passer la disparition: mais gageons que, dans l’utilisation du prochain logo, il soit réduit à trois petites lettres, écrasées par la formule « L’Humain d’abord ».

Nous sommes, pour notre part, plus que jamais pour le rétablissement de la faucille et du marteau.

Mais dans l’immédiat, nous considérons qu’il est inacceptable de passer des décisions aussi importantes de manière aussi expéditive. Nous appelons le Congrès, d’ici demain, à invalider ce coup de force et les camarades de tout le pays à intervenir dans ce sens. Signez la pétition :

« Adhérents du PCF, nous demandons du congrès un moratoire sur l’adoption du futur logo du Parti et l’ouverture d’une large discussion, sur plusieurs mois, sollicitant l’analyse et la créativité de tous les communistes ».

Je signe  

« Adhérents du PCF, nous demandons du congrès un moratoire sur l’adoption du futur logo du Parti et l’ouverture d’une large discussion, sur plusieurs mois, sollicitant l’analyse et la créativité de tous les communistes ».

Partager avec vos amis :

Dernières Signatures

393Francois ThomeRosselange jan 08, 2019
392Lionel Guillerey Lurejan 07, 2019
391Morgane SerrieresVillevocancejan 07, 2019
390Nicola TambuzzoRive-de-Gierjan 07, 2019
389Marie-Josée GINESTETChampigny-Sur-Marnejan 05, 2019
388Sabrina DelsalleHergniesjan 05, 2019
387jacques FredianiBagardjan 04, 2019
386Guillaume Dumoulin Feyzinjan 04, 2019
385richard duclosparisjan 04, 2019
384BERTRAND ZOLLASAUMURjan 04, 2019
383Jhonny DenimalSaint Quentinjan 03, 2019
382Deguise LoicTrans en provence jan 03, 2019
381jérome michelhergniesjan 03, 2019
380Christian CarrotBogny sur Meusejan 03, 2019
379Florian CaretteVitrollesjan 03, 2019
378Alain PerrinAureilhan 40jan 03, 2019
377Lucien DESCHAMPSVitry sur Seinejan 02, 2019
376Claudette RollandSaint viancedéc 31, 2018
375pierrejean serrieresvillevocancedéc 31, 2018
374Jean marc Mourmans Venanson 06déc 31, 2018
373Denis DumontierParis 18déc 30, 2018
372Jeannot LerchHagondangedéc 30, 2018
371Jean Michel DENISBeaufort (59)déc 30, 2018
370Mohamed NaceurChambérydéc 29, 2018
369Nadine LegayAnichedéc 27, 2018
368Anthony FreuzeAnichedéc 27, 2018
367Pascal FreuzeAnichedéc 27, 2018
366Emmanuel FreuzeAnichedéc 27, 2018
365Marc JAMMETMantes-la-Joliedéc 20, 2018
364Bernard POLLETBruille-lez-Marchiennes 59490déc 17, 2018
363Jacqueline Dang tranRennesdéc 14, 2018
362tonina urasToulouse déc 14, 2018
361Henri-Luc SELEFENBruille-lez-Marchiennes 59490déc 14, 2018
360Christophe SANNIERBruille-lez-Marchiennes 59490déc 14, 2018
359legay legayanichedéc 12, 2018
358Jean-Marie BRAYBruille lez marchiennesdéc 12, 2018
357Jacky BRAYBruilledéc 12, 2018
356Patrick POULAINANICHE 59580déc 12, 2018
355Anne-Marie BOLEUX AUBERCHICOURT 59165déc 11, 2018
354FRANCOIS BOLEUXAUBERCHICOURT 59165déc 11, 2018
353Marie Mroczkowskidéc 11, 2018
352Jean Claude Mroczkowskidéc 11, 2018
351Lucie Mroczkowskidéc 11, 2018
350Peggy MarechalDouaidéc 11, 2018
349Eric WalraeveAnichedéc 11, 2018
348Serge TOMMASI Bruille déc 11, 2018
347Françoise VEREZBruille-lez-Marchiennesdéc 11, 2018
346Sylvie WieczorekBruilledéc 11, 2018
345Jacqueline WieczorekBruilledéc 11, 2018
344Evelyne TOMMASI déc 11, 2018
343Georges WieczorekBruilledéc 11, 2018
342PASCAL JONIAUXBRUILLE LEZ MARCHIENNESdéc 11, 2018
341Laurient LounisAnichedéc 10, 2018
340Florian Brassens Aniche déc 10, 2018
339Kevin DomagalaAuberchicourt déc 10, 2018
338Laury DomagalaAuberchicourt déc 10, 2018
337Christophe DomagalaAuberchicourtdéc 10, 2018
336JACKY NOTOTMARCHIENNESdéc 10, 2018
335Laurence BRAYBruiile-lez-Marchiennes déc 10, 2018
334VERONQIUE BOLEUXAUBERCHICOURTdéc 10, 2018
333Sophie WieczorekBruilledéc 10, 2018
332Yves EchardParis 19déc 10, 2018
331Serge PaboeufSaint Jacques de la Landedéc 10, 2018
330Corinne CandelierBruille 59490déc 09, 2018
329Jean-Jacques CandelierBruille 59490déc 09, 2018
328Alain Merilsaint-etiennedéc 06, 2018
327Cyril MorenoPerigueuxdéc 04, 2018
326dominique calassouParisdéc 04, 2018
325Pierre VialletPIGNANdéc 03, 2018
324philippe tillardsénouillacdéc 03, 2018
323Michel GourmelRai 61270déc 03, 2018
322Maroussia Forgues Le Plessis Robinson déc 03, 2018
321Luigi-Alberto SanchiParis 11déc 03, 2018
320Patrice MuzardGray 70100déc 03, 2018
319thierry haupasParis 15déc 03, 2018
318Guillon FrançoisParisdéc 03, 2018
317Martine LOSCOSSt Rambert d'Albondéc 03, 2018
316Siméon ThomasTreverecdéc 03, 2018
315patrice garayparisdéc 02, 2018
314Frédéric GiraudMarignydéc 02, 2018
313Alain LE GONIDECPEYRIGNACdéc 02, 2018
312Stuck FrançoisParisdéc 02, 2018
311geraldine guilloismalakoffdéc 02, 2018
310Carine RobinWissignicourtdéc 02, 2018
309Gilbert TOMADAANTRAIGUES SUR VOLANEdéc 02, 2018
308nasser DIFFALAHCouthenansdéc 02, 2018
307Patrice CHEILLANmarseilledéc 02, 2018
306Jean claude MazzoliniFontenay 92260déc 01, 2018
305jean jacques darcillonmontmagnydéc 01, 2018
304Christian DarrietArèsdéc 01, 2018
303Jean-Jacques BaltelLa Queue En Briedéc 01, 2018
302Rogger Mercado IbanezRouendéc 01, 2018
301joel castexMEZENSdéc 01, 2018
300Mireille MercurialiNarbonne plagedéc 01, 2018
299Jean Claude DELVALdéc 01, 2018
298Claude MercurialiNarbonne plagedéc 01, 2018
297marco avenelparisdéc 01, 2018
296fabrice lucasFOUCHEROLLESdéc 01, 2018
295LOUIS LLORENTEMANTES LA VILLEdéc 01, 2018
294MARIE LLORENTEMANTES LA VILLEdéc 01, 2018
293Danièle VIALLETPignan Héraultdéc 01, 2018
292Muguette PaquisRonchamp 70250déc 01, 2018
291Marie-Anne BONCOURMARIGNY (79360)déc 01, 2018
290liliane rossignol rossignolparisdéc 01, 2018
289Bernard SARTONAubagnedéc 01, 2018
288Gérard JamelotLes Ulisdéc 01, 2018
287ANGE MERCADOGRASSEdéc 01, 2018
286Cemil KAYGISIZPARIS déc 01, 2018
285Alain MassonLes Ulisdéc 01, 2018
284Marie VILLETTEVesouldéc 01, 2018
283jamel KOURIRomans sur Isèredéc 01, 2018
282Romain TelliezAUlnay-sous-Boisdéc 01, 2018
281Jean-Pierre RéauArcueildéc 01, 2018
280Sandrine BernadatSaint Martin en bressedéc 01, 2018
279Cécile ManeyrolGrassedéc 01, 2018
278Sebastien HalleyPariddéc 01, 2018
277Michel MistriTencinnov 30, 2018
276yves RallieresPuycelsinov 30, 2018
275Noel ColletAnnecynov 30, 2018
274Stephane QuesnelDieppenov 30, 2018
273fabien hillouchoisy le roinov 29, 2018
272François ThieryJarnynov 29, 2018
271yannick louesdonlanesternov 28, 2018
270alain van gindertaelniortnov 28, 2018
269Claude DelplanqueLanouaille 24nov 28, 2018
268philippe maslonkalimeil brevannesnov 28, 2018
267Yvan Gremetz Vron nov 28, 2018
266Thomas MassardParisnov 28, 2018
265Jean Dominique WYDRZYNSKILE VERSOUDnov 28, 2018
264Hamid REZAÏSt Martin d'Hères (38)nov 27, 2018
263Andrés BryantAbbevillenov 27, 2018
262jean claude pierrot87700styrieix ss aixenov 27, 2018
261Yvan JobardMiramasnov 27, 2018
260Didier FlageulPlérinnov 27, 2018
259stéphane travert/dos santoschoisy le roinov 27, 2018
258patricia indrigochoisy le roinov 27, 2018
257Jean-Michel Gallo Marseille nov 27, 2018
256Guy LALANDECoulauresnov 27, 2018
255Christine SampéréLa Seyne-sur-mernov 26, 2018
254Benjamin BourvenChoisy-le-Roi nov 26, 2018
253Claire TOMADAANTRAIGUES SUR VOLANEnov 26, 2018
252Elisabeth ValotRoubaixnov 26, 2018
251Jean paul SoyeTugny et pontnov 26, 2018
250Sylvie SimoninRis-Orangisnov 26, 2018
249isabelle RASETVaulx en Velinnov 26, 2018
248franck CLETSt Martien d'Hèresnov 26, 2018
247camille marquesparis 15nov 26, 2018
246Sonia BiauSAINT MARTIN D HERESnov 26, 2018
245Aurore MathéARCUEILnov 26, 2018
244mado bonamyberre l'étangnov 26, 2018
243Matthieu CauvinOrchies 59nov 26, 2018
242desmoulin laurentparis nov 26, 2018
241Yves DENUXSaint Martin d'Hèresnov 26, 2018
240Marie-Clemence BaccarelliMarseille nov 26, 2018
239Béatrice GaglianoLe Brugeronnov 26, 2018
238Félix BouchonTarnosnov 26, 2018
237jean-paul peyrecharentonnov 26, 2018
236Julien CasierSaint quentinnov 26, 2018
235roland germainPlancher-Basnov 26, 2018
234ARIELLE PROVY LE GONIDECPeyrignacnov 26, 2018
233Bastien LAURENTparisnov 26, 2018
232Frédérique BonnelVersaillesnov 25, 2018
231jean delaunayle rouretnov 25, 2018
230jean claude PERROTBriecnov 25, 2018
229Angelo Prizzi Saint Martin d’heres nov 25, 2018
228bernard GilleronSection de Roubaixnov 25, 2018
227Thomas DE MUNTERMarseillenov 25, 2018
226MARTINA CHAVEZMERY SUR MARNEnov 25, 2018
225Richard ThierryParisnov 25, 2018
224Patrick MarguerettazSaint Julien en Genevoisnov 25, 2018
223Albert SauvageCoulauresnov 25, 2018
222Rémi BunelGrosley sur rislenov 25, 2018
221michele bourvenmorlaixnov 25, 2018
220David DROGOUL-SPANUNicenov 25, 2018
219Charles BrogniartMoyencourtnov 25, 2018
218joseph falcosassenagenov 25, 2018
217joelle letortfrejairollesnov 25, 2018
216Guy SOUTEIRATRoussillonnov 25, 2018
215sylviane gresslersaint-quentinnov 25, 2018
214Claude CHAMEKParis 13nov 25, 2018
213Lydie proustAhgersnov 25, 2018
212Roger MICHEL Saint Fons nov 25, 2018
211Alice GorlierSaint-Quentinnov 25, 2018
210Adda BoulekfoufVillejuifnov 25, 2018
209Patricia NicolasHendayenov 25, 2018
208Guy PRIMELGOUZONnov 25, 2018
207REMI BARRAVIFnov 25, 2018
206Ugo Romain--MerklenArlesnov 25, 2018
205christine cormontlaonnov 25, 2018
204Gérard MorlierCerny 91590nov 25, 2018
203Christian GrauxCRETEILnov 25, 2018
202Horria SAÏHISaint-Denisnov 25, 2018
201aline CauvinMantes la Jolienov 25, 2018
200Olivier DAVOISELOGNESnov 25, 2018
199Claudine Laurentnov 25, 2018
198Angeline Ricciardi Sassenagenov 25, 2018
197Eugene Christo-ForouxMarseillenov 25, 2018
196Michèle MédicisBuxerollesnov 25, 2018
195Léopold DEUFFMartiguesnov 25, 2018
194MILAN SENParisnov 25, 2018
193sylvain humbertlantosquenov 25, 2018
192bidart michelGoeulzinnov 25, 2018
191Micheline Wannepain Raismes nov 25, 2018
190Paul Euzière EuzièreGrassenov 25, 2018
189Marie Paule DAMBRAINBiganosnov 25, 2018
188Kamil MongeNicenov 25, 2018
187Patrick STIENRoeulxnov 25, 2018
186olivia le maillot parisnov 25, 2018
185Christian GrauxCréteilnov 25, 2018
184Jérémie OZOGLe TIGNET (06)nov 25, 2018
183Nelly Montet Section des Bastides TARNnov 25, 2018
182Bernard Gisclardsection Vallée du Thoré Tarnnov 25, 2018
181Evelyne GuesLes Arcs sur Argensnov 25, 2018
180Thomas WaretNicenov 25, 2018
179Raymond BaraldiLes Arcs sur Argensnov 25, 2018
178Max MartelTouet de L'Escarènenov 25, 2018
177thomas Favier Champigny sur marne nov 25, 2018
176Louise Wierup Marseille nov 25, 2018
175Alain CLAIREROQUEBILLIERE 06nov 25, 2018
174Vincent MartelNicenov 25, 2018
173thierry avelezfournolsnov 25, 2018
172Arnaud PicardCaluire-et-cuirenov 24, 2018
171martine nativiCagnesnov 24, 2018
170Annick hanffNantesnov 24, 2018
169marc CHAPULIOTMAREUIL SUR CHERnov 24, 2018
168Ghislaine JUMEAUXGauchynov 24, 2018
167Dominique BENCANTINnov 24, 2018
166Raymond CUBELLSBEZIERSnov 24, 2018
165Philippe PEREKAulnoy-lez-Valenciennesnov 24, 2018
164Clément VanierAmiensnov 24, 2018
163Laghrour Marie ChristineSt Martin d hèresnov 24, 2018
162Olivier ABDELOUAHEDEscaudainnov 24, 2018
161Fabienne KarczMondrepuisnov 24, 2018
160Ernesto monteagudoLe Pont de Claixnov 24, 2018
159Ange TOMEIBASTIAnov 24, 2018
158Louis DEFILIPPISAINT-EGREVEnov 24, 2018
157Maryline Bessière CASTELGINEST nov 24, 2018
156Romain Le BléCannesnov 24, 2018
155Philippe PellegriniNicenov 24, 2018
154Alain PILNIAKGUESNAIN (59)nov 24, 2018
153Brigitte CONTANTVILLEJUIFnov 24, 2018
152Marie-Claude BrusselleGrenoblenov 24, 2018
151Enzo LLorensNicenov 24, 2018
150Elsa RUBINSTEINNicenov 24, 2018
149Fregat ChristineCastelnavetnov 24, 2018
148lucile castexnoueillesnov 24, 2018
147joel castexmezensnov 24, 2018
146ghislaine castexMEZENSnov 24, 2018
145roger jorqueraSaint Martin D'Heresnov 24, 2018
144christophe jorqueraSaint Martin D'Heresnov 24, 2018
143Sébastien Romeronov 24, 2018
142Bernard EthuinHaveluy nov 24, 2018
141ELIANE ROUTIERnoisy le secnov 24, 2018
140Valerie TranchantSaint Martin d'heresnov 24, 2018
139josette gawsewitchParisnov 24, 2018
138chantal BallanfatSaint-Andre les vergersnov 24, 2018
137Myriam KorobaeffGeishousenov 24, 2018
136Stéphane Leroy Ajaccionov 24, 2018
135Paul FourchardParis 15nov 24, 2018
134GEORGES VARENNESAINT QUENTINnov 24, 2018
133Matilde AbregoLe noyernov 24, 2018
132Jean Claude MazzoliniFontenay 92nov 24, 2018
131jean-jacques SUZANNEOrlynov 24, 2018
130Eric GAGLIANOSARANnov 24, 2018
129Justine ProustMalakoffnov 24, 2018
128Romain RiboldiSensnov 24, 2018
127Rachel RanceSaint Martin En Vercorsnov 24, 2018
126daniel richardSaint Cerguesnov 24, 2018
125Aurélien JanSaint Quentinnov 24, 2018
124baclot fredericdijonnov 24, 2018
123Yannick riviereBrensnov 24, 2018
122Ernest MonteagudoIsèrenov 24, 2018
121Guy NielGenneviliernov 24, 2018
120Sebastien HalleyParisnov 24, 2018
119Olivier DamlencourtSAINT AMAND LES EAUXnov 24, 2018
118Eliane perrinCompreignac 87140nov 24, 2018
117Franck VINSOUMARRAKECHnov 24, 2018
116jeanne JIMENEZlaboulbenenov 24, 2018
115Michel PERRINCompreignac 87140nov 24, 2018
114Pascale MathiotGrassenov 24, 2018
113Loic QuettierPins Justaretnov 24, 2018
112christiane lamazerele plannov 24, 2018
111matthieu renaultParisnov 24, 2018
110Guy Lamazerele plannov 24, 2018
109Christian SOURRIMarseillenov 24, 2018
108bernard blancles Assionsnov 24, 2018
107FRANCIS GUEZOUBERNESnov 24, 2018
106laurent guilletsaint martin d'heresnov 24, 2018
105PATRICE MOREAUCUNEGESnov 24, 2018
104Christian PLEMéounes les Montrieux 83nov 24, 2018
103Mohand GhilasBezonsnov 24, 2018
102Alain JANVREBazeilles (08)nov 24, 2018
101virginie dumasneschersnov 24, 2018
100Josette TournayMéounes les Montrieuxnov 24, 2018
99Jack AsadoHauts-de-Seinenov 24, 2018
98jean pierre POINSOTARC LES GRAY 70nov 24, 2018
97Joel CopinROUVROYnov 24, 2018
96Marcel YahiaouiParis nov 24, 2018
95Simone RichardParis XVnov 24, 2018
94Pierre MoretBouffemontnov 24, 2018
93Michel LatreilleRambouilletnov 24, 2018
92Morane Brré BARREParis 15nov 24, 2018
91Albert BARREParis 15nov 24, 2018
90Allouche MaximilienMaisons-Alfort nov 24, 2018
89Lucile CastexMézensnov 24, 2018
88Catherine DELALOYSaint Palais sur Mernov 24, 2018
87Claude CharneauPertuisnov 24, 2018
86Fabienne LiévinSaintRémynov 24, 2018
85Colette CarpentierRethelnov 24, 2018
84Jean louis NEGRIIsere Gières nov 24, 2018
83Anne CastexToulousenov 24, 2018
82Victor CourbonToulousenov 24, 2018
81Julien Duquenoy Coulogne nov 24, 2018
80Antonio Caprera Fontaine nov 24, 2018
79Pierre HemingwayPantinnov 24, 2018
78Aurore MathéARCUEILnov 24, 2018
77Bernadette leydierSaint Etiennenov 24, 2018
76Alain leydiersaint etiennenov 24, 2018
75Amy LacaudMontagrier 24350nov 24, 2018
74Bruno Gogeon MondoloniAjaccionov 24, 2018
73Nicolas Kieffer Saint-Étienne nov 24, 2018
72Jean-claude GASQUET24110nov 24, 2018
71jean michel BourdillonCannesnov 24, 2018
70Anne Marie KOLLI Paris nov 24, 2018
69jacky thouveninEssey-lès-Nancynov 24, 2018
68Nathalie PiccarretaEchirollesnov 24, 2018
67Esteban ROJASStrasbourgnov 24, 2018
66yves RallieresPuycelsinov 24, 2018
65valérie boissonmérignacnov 24, 2018
64Gauthier LahoreChampignynov 24, 2018
63Julie Cochin Bouguenais nov 24, 2018
62Patrick VILTARTVALENCIENNESnov 24, 2018
61Raphaël GilquinDijonnov 24, 2018
60Antoine RaffaghelloNicenov 24, 2018
59Yann MartinTrizay coutretot st sergenov 24, 2018
58Michel GaglianoSt Etiennenov 24, 2018
57John BeullensGarennes/Eurenov 24, 2018
56Marie LeclercÉtain 55nov 24, 2018
55Florence CostaVillejuifnov 24, 2018
54Léonore TopeletVillejuifnov 24, 2018
53François LechevalierYzeures-sur-Creuse (37)nov 24, 2018
52Roquin FrancoisSaint-Martin-d'Heres 38nov 24, 2018
51Simon Roussel Section de Castresnov 24, 2018
50Patricia Heudebezallesnov 24, 2018
49Melissa Roussel Section de Castresnov 24, 2018
48josiane cabot arles nov 24, 2018
47Mario BeltraminJuvinas 07600nov 24, 2018
46Christine JardelLe Lardin Saint Lazarenov 24, 2018
45Jean marc Mourmans Venanson 06nov 24, 2018
44Nicolas BretteLe Lardin Saint Lazarenov 24, 2018
43Huguette Le danoisLisieuxnov 24, 2018
42isabelle panisalbinov 24, 2018
41Patrick Lievinnov 24, 2018
40Ghislaine COTTREAUTALMONT ST HILAIREnov 24, 2018
39Monique ChatainCarqueirannenov 24, 2018
38Philippe PudelkoHirsonnov 24, 2018
37annie ardoinoSix-Fours - varnov 24, 2018
36Françoise CarpentierValentonnov 24, 2018
35Jerome RubesSaint Martin D'heres 38400nov 24, 2018
34Mathilde RabutTerres froides nov 24, 2018
33Lionel HoffBronvauxnov 24, 2018
32Laurent RichardTerres froides 38nov 24, 2018
31Diana KdouhSaint-Martin D'Hèresnov 24, 2018
30Jean François DRONPARIS 19-75019nov 24, 2018
29Natale ZicchinaAjaccionov 24, 2018
28PATRICE LE GALLOISMONTPELLIERnov 24, 2018
27Ekin TEKParis nov 24, 2018
26Pascal Galantini JARNY 54nov 24, 2018
25Cindy PonsMetznov 24, 2018
24david BucciLe Pont de Claixnov 24, 2018
23Caroline WaveletChartresnov 24, 2018
22Marie LeclercMeusenov 24, 2018
21Monique ChatainCarqueirannenov 24, 2018
20Andruccioli GilbertGrassenov 24, 2018
19Larosière Jean FrançoisNordnov 24, 2018
18Jan AurélienSaint Quentinnov 24, 2018
17Dang Tran JacquelineRennesnov 24, 2018
16Mathieu Piotrkowski Jarnynov 24, 2018
15Cyril MorlotVesoulnov 24, 2018
14Yohann PudelkoValentonnov 24, 2018
13Charles DéportesApprieunov 24, 2018
12Joelle DéportesApprieunov 24, 2018
11Claude RavelLe Grand-Lempsnov 24, 2018
10Guy ManinLe Grand-Lempsnov 24, 2018
9roger dizyROCQUIGNY 08nov 24, 2018
8antoine bimbeauParisnov 24, 2018
7Paloma FERRIERLe Blanc-Mesnil (93)nov 24, 2018
6Jean Claude Paté Quettehounov 24, 2018
5Pierre DarghamVanves (92)nov 24, 2018
4Christiane ODETTILavaurnov 24, 2018
3Corinne BECOURTSaint-Quentinnov 24, 2018
2Dominique NEGRISaint-Martin-d'Hèresnov 24, 2018
1Emmanuel Dang TranParis XVnov 24, 2018

 

38e Congrès du PCF: NON à l’éviction du Conseil national des initiateurs du texte alternatif « Reconstruire le parti de classe – priorité au rassemblement dans les luttes ». Appel :Faisons respecter la démocratie!

38ème congrès du PCF – 23 novembre 2018

 

NON A L’EVICTION DU CONSEIL NATIONAL des initiateurs du texte alternatif « Reconstruisons le parti de classe – Priorité au rassemblement dans les luttes » !

Communiqué, 23 novembre 2016 

CAMARADES, FAISONS RESPECTER LA DEMOCRATIE DANS LE PARTI!

Nous interpellons la Commission des candidatures et demandons aux  dirigeants départementaux élus et au futur secrétaire national, Fabien Roussel, d’intervenir.

Communiqué, 23 novembre 2018 

Le 21/11 au soir, la direction du PCF a communiqué le résultat des 10 heures (!) de réunion du 20/11 de la Commission nationale des candidatures pour le 38ème congrès. Alors que les disputes pour les postes de dirigeants s’éternisaient, les candidatures pour le futur Conseil national des initiateurs de notre texte de congrès, sortant ou non, ont toutes été écartées pour l’instant. Nous rappelons que la Commission des candidatures est composée d’une délégation du Conseil national sortant et d’un seul représentant par fédération (quels que soient les effectifs départementaux).

Nous rappelons qu’au vote des 4, 5 et 6 octobre, notre motion a obtenu 2508 voix, soit 8,26% et que le prochain CN devrait compter autour de 160 membres. Nous rappelons que le « respect de la diversité » est inscrit dans les statuts du Parti. Nous faisons aussi remarquer que le vote d’octobre constitue la justification principale de la candidature et de la désignation de Fabien Roussel pour remplacer Pierre Laurent.

Si elle se confirme, la volonté d’éviction de la « diversité » que nous portons serait un véritable aveu de faiblesse des groupes dirigeants du PCF, incapables de supporter la contradiction de ceux qui, seuls parmi les textes du 38ème congrès, ont condamné constamment le processus de mutation-effacement du Parti depuis les années Hue ; de ceux qui, par exemple aussi, portent les positions historiques du Parti de rejet de l’UE du capital. Elle serait la promesse d’un nouvel affaiblissement, d’une nouvelle rétractation du Parti dans la poursuite de la stratégie mortifère dont les résultats électoraux désastreux de 2017 ont sanctionné une nouvelle étape. (suite et pétition plus bas)

 

CONTEXTE DU CONGRES:

La dernière vague des congrès départementaux s’est déroulée jusqu’au 18 novembre. Tout confirme que ce 38ème congrès n’a « d’extraordinaire » que le nom, hormis le niveau inédit de rivalités dans la lutte des places parmi les composantes de la direction exécutive sortante.

Un cran a encore été franchi dans le verrouillage du congrès par les directions en place. Le filtrage politique des délégations au congrès national dépasse celui des congrès précédents. A critères égaux (sexe, âge, militantisme etc.), il ne restera qu’une poignée de délégués au congrès national parmi les camarades qui ont opté pour notre texte.

Tout a été organisé pour esquiver les débats fondamentaux, déposséder les communistes des décisions principales.

Nous rappelons que les propositions de « base commune de discussion », soumises au vote d’octobre, dont notre texte n’ont pas été envoyées, pour la première fois, individuellement aux adhérents. Les sections n’auront eu qu’entre une et trois semaines pour discuter de la base commune adoptée… Le texte final est en train d’être réécrit, cette semaine, loin des sections et même des congrès départementaux. Il sera la fusion des deux textes, très proches sur le fond, qu’ont portés notamment F. Roussel et P. Laurent.

Dépossédés du congrès « extraordinaire », des camarades peuvent légitimement se sentir floués par les groupes dirigeants sortants. Ceux qui ont misé sur le texte alternatif « Manifeste-Chassaigne » pour engager un début de changement ont découvert, juste après le vote, qu’il s’agissait d’un faire-valoir pour des ambitions de direction. Les quelques formulations ambigües, qui semblaient ouvrir la discussion, notamment sur le bilan, ont été promptement effacées.

Des débats de diversion ont été privilégiés. C’est le cas de celui sur une candidature communiste aux présidentielles de 2022 : débat fallacieux puisqu’il y aura un autre congrès, statutairement au plus tard en 2021.

En revanche, les questions essentielles et imminentes ont été esquivées.

C’est le cas d’initiatives de lutte importante que nous proposons, notamment : une campagne contre la CSG et pour la suppression de toutes les exonérations de cotisations sociales patronales (quand la direction prône la « modulation » des aides au patronat) ; une campagne pour la baisse unilatérale et dès le budget 2019 des dépenses militaires de la France (sans se contenter de soutenir des appels mondiaux au désarmement multilatéral) ; une campagne pour la nationalisation d’Alstom Electrique et ferroviaire (et non l’illusion de changer en « coopération européenne » l’OPA de Siemens) ; une campagne pour les services publics partant des enseignements de la lutte des cheminots et de notre pétition pour le maintien du monopole public SNCF et le refus de l’application des directives européennes (quand la direction a avancé « la réorientation de la politique de Quantitative Easing de la BCE pour créer un fonds européen susceptible de reprendre une partie de la dette de la SNCF » sic !).

L’entourloupe majeure dans ce congrès aura été le court-circuitage du débat sur les élections européennes, et ainsi, sur les orientations réformistes du Parti de la gauche européenne et sur la recomposition politique en France avec des pans de la social-démocratie.

La désignation, prématurée, de Ian Brossat comme « chef de file » des candidats aux européennes, en dehors du Congrès et malgré les statuts du Parti, a cherché à rassurer faussement les communistes, alors que l’alignement sur une liste de « gauche » est déjà annoncé. Réduire l’identité communiste à l’électoralisme et à une tête d’affiche, 9 mois avant l’élection (septembre 2018 pour mai 2019), c’est rentrer dans la politique politicienne la plus récusée par les travailleurs. La candidature Brossat permet, sans débat, de maintenir le Parti dans l’acceptation de l’intégration dans l’UE supranationale du capital et ses institutions, fussent-elles  à, illusoirement, « refonder », ou plutôt à « réorienter » (comme la BCE). On reste aligné sur les exemples du PGE : Alexis Tsipras et sa politique de purge sociale en Grèce pour le compte de l’UE et de l’OTAN, ou l’actuel président Gregor Gysi qui appelle de ses vœux une candidature PGE à la présidence de la Commission européenne.

Au plan français, la candidature Brossat permet de faire passer l’intégration du Parti dans les projets de recomposition de la gauche réformiste, avec le rocardien ultra-pro-UE Benoît Hamon, actuellement comme partenaire privilégié, lequel sympathise avec Raphaël Glucksmann. Les très mauvais sondages font présager, pour janvier ou février, un nouveau regroupement de tous avec la FI de Jean-Luc Mélenchon, alors que notre critique du bilan désastreux du Front de gauche pour le PCF est désormais largement partagée. Cela pourrait se faire sous la menace sondagière d’un solo funèbre d’une liste PCF qui, avec Brossat, tourne le dos aux positions historiques du Parti sur l’UE.

Est-ce pour éviter que ces questions n’émergent trop que les groupes dirigeants s’efforcent d’écarter et de marginaliser les communistes qui ont initié la motion « Reconstruire le Parti de classe – Priorité au rassemblement dans les luttes » ; ceux qui, à 2 ans du centenaire du PCF, considèrent que les décisions du Congrès de Tours, l’organisation communiste historique marxiste et léniniste en France, ne sont pas une pièce de musée mais le ferment toujours actuel pour la lutte des classes contre le capitalisme, pour la révolution socialiste ?  

Les manœuvres, mesquines et lamentables, dévoilent la faiblesse politique de ceux qui tournent le dos à la raison d’être du PCF. A cette étape, comme auparavant et comme par la suite, nous ne nous laissons pas faire.

Nous appelons les communistes, quel que soit le texte pour lequel ils ont opté, à intervenir pour le respect de la démocratie dans le PCF en signant la pétition (en ligne sur vivelepcf.fr) adressée à la COMMISSION DES CANDIDATURES, avec interpellation des secrétaires départementaux nouvellement élus et du prochain secrétaire national, Fabien Roussel). Lien vers la pétition en ligne

1- Concrètement, nous rendrons publique une liste complète de candidatures pour le prochain CN, correspondant aux critères prévus par les statuts (géographie, sexe, profession, militantisme etc.) et porteuses de notre « diversité politique ». Pour l’instant, seuls quelques camarades ont présenté leur candidature, par les « voies normales », dans les congrès de section. Devant l’obstruction, nous faisons l’acte politique public d’afficher la détermination de camarades de tout le pays à faire vivre et renforcer le PCF sur des bases de classe. Nous ne sommes pas dans une logique de représentation proportionnelle des motions mais 8,26% de 160, ça ne peut pas faire zéro !

2- Nous appelons les adhérents du PCF, quel qu’a été leur vote (ou non-vote) en octobre, à interpeller la présidence de la Commission des candidatures (Gilles Ravache et Isabelle De Almeida—gravache@pcf.fr, idealmeida@pcf.fr, yhenzel@pcf.fr  – envoyer copie à l’adresse cahierscommunistes@orange.fr ).

3- Nous les appelons à transférer cette interpellation et à demander aux secrétaires fédéraux, nouvellement élus et au futur secrétaire national, Fabien Roussel : « Cher camarade Fabien Roussel, Tu vas être élu secrétaire national du PCF à la suite de Pierre Laurent. Ta candidature et cette désignation sont principalement le résultat de la victoire de la motion que tu as défendue au vote interne des 4, 5 et 6 octobre « Pour un Manifeste du 21ème siècle ». Nous demandons que tu prennes position pour que la commission des candidatures du 38ème congrès intègre, conformément au respect de la diversité des options politiques dans le Parti prévue par les statuts, les initiateurs de la motion « Reconstruire le Parti de classe – Priorité au rassemblement dans les luttes », qui sont pour l’instant écartés, malgré les 2508 voix et les 8,26% obtenus. Il en va de ne pas accroître les divisions pour l’avenir du Parti. Fraternellement, ». A renvoyer à contact@rousselfabien.com  (transmettre copie à cahierscommunistes@orange.fr .)

4- Nous rendons public et transférons à la presse (souvent mieux informée que nous !) ce communiqué.

Pour les initiateurs de la motion « PCF : Reconstruire le Parti de classe – Priorité au rassemblement dans les luttes », Emmanuel DANG TRAN, emmanuel.dang-tran@orange.fr, Dominique NEGRI, d.negri@wanadoo.fr, Corinne BECOURT, corinnebecourt@hotmail.fr ,, Dominique NEGRI, d.negri@wanadoo.fr, Corinne BECOURT, corinnebecourt@hotmail.fr

 

 

Flux RSS de Vive le PCF